Sonntag, 27. Januar 2013

Moodoïd, Paris, 24.01.13


Concert: Moodoïd
Lieu: La Dame de Canton
Date: 24/04/2013
Durée du concert:environ 50 minutes



Voilà un groupe intéressant! Ils s'appellent Moodoïd, sont signé sur le fabuleux label parisien Third Side Records (Syd Matters et autres) et jouent une musique excitante, pas facile à catégoriser.


Moodoïd se présentèrent jeudi soir sur le jolie bateau "la Dame de Canton" et donnèrent un concert d'une beauté étrange. C'était un plaisir auditif mais aussi visuel. Les quatre musiciens étaient maquillés de couleurs scintillantes, le chanteur portait une cape dorée et la jolie contrebassiste une veste avec de paillettes. Ils m'on fait penser au Roxy Music qui se présentaient à l'époque également très excentriques et glam.

 

Dans la musique de Moodoïd il y avait en effet un côté glam rock à la Roxy Music ou David Bowie, un peu de prog rock à la Robert Wyatt, mais également une touche new wave (les guitares qui rapellaient un peu les Cure ou Siouxsie and The Banshees) le tout mixé avec de la pop psychédélique à la Syd Barret ou Of Montreal (pour citer un groupe moderne). Tout de même c'était vraiment leur propre truc, je connais très peu de groupes contemporains qui sonnent pareil.

 

Leur grande force était le travail avec les harmonies vocales et les échos. La voix un peu rauque de Pablo se mariait à merveille avec la voix parfois infantile parfois sortie d'un opéra de Alex June (chilienne résidant à Paris, qui poursuit sa propre carrière solo). Le batteur me faisit aussi bonne impression avec son jeu très vif et puissant, pourtant pas ultra rapide. J'ai pensé à Can pour un moment.

 


Le tout était hypnotique, bizarre, étrange, mais sédusiant. C'était une sorte de trip sur des magicmushrooms, un rêve éveillé, une fête neóhippie sensuelle et un peu frivol.

Le concert qui a duré à peu près 50 minutes a connu ses meilleurs moments quand il y avait des mélodies accrocheuses et des riffs reconnaissable comme sur le superbe Je suis à la montagne, vrai petit tube euphorisant aves ces guitares new wave et son ambiance sexy.



 

Le dernier morceau De Folie Pure  fut également une réussite. Profitant d'un rythme très élevé, du chant de "Micky Mouse" d' Alex et d'une petite mélodie de synthé naive, mais irrésistible, c'était la chanson parfaite pour terminer le set.


 

Un vinyl avec quatre morceaux chantés uniquement  en français va paraître fin mars sur Third Side Records. Je suis preneur, c'est sûr!


 


0 Kommentare :

 

Konzerttagebuch © 2010

Blogger Templates by Splashy Templates