Donnerstag, 12. Januar 2012

My Year In Lists- die 10 besten Konzerte (Laurent)


My Year In Lists- die 10 besten Konzerte
von: Laurent aus Paris


Konzerttagebuch.de parle aussi français, ben oui!

Je laisse la parole à Laurent qui nous a envoyé une très belle liste:

2011 est une année plutôt dense musicalement, beaucoup de groupes, beaucoup de salles et souvent des choix difficiles avec plusieurs possibilités au même moment à des endroits différents.

La liste de mes dix préférences de 2011.

10. Laura Veirs & The Hall Of Flame à Paris La Maroquinerie, 20 février

Quand Laura Veirs, accompagnée des autres membres du groupe, a garé sa voiture devant la salle de concert, avec son fils, les biberons, poussette, l'image des musiciens comme une vraie famille était ma première impression. La complicité, le côté intime de la prestation, la beauté des harmonies vocales pendant les morceaux m'ont laissé l'impression d'un moment simple et sans artifice.

9. Joanna Newsom à Paris, Les Bouffes du Nord, 15 janvier

Deux journées de concert étaient prévues mais la première fût annulée (Oliver, qui avait un billet ne réussit malheureusement pas à y assister).
Cette soirée fût la plus belle des trois concerts d'elle que j'ai pu voir. Encore malade, elle a mis beaucoup d'energie à réussir son spectacle. Une fragilité, qui transparaissait plus que d'habitude, a considérablement augmenté l'intensité de la soirée.

8. Panda Bear à Paris, Gaité Lyrique, 29 novembre

Un concert de Panda Bear est un objet millimétré: Le moindre grain de sable dans les rouages et tout se dérègle (à Barcelone pour Primavera en 2010) ou se dégonfle (à Paris au Cabaret Sauvage en 2010).
Avec l'aide de Sonic Boom, imperturbable, à l'attitude Von Stroheimienne, le concert fût de haute tenue.
Défiant les terrifiants requins sur le fond vidéo et fort de son statut d'animal protégé, le Panda fit mieux que survivre.

7. The Album Leaf à Barcelone, Primavera Sound Festival, 28 mai

Il y a un côté mécanique dans la musique des Album Leaf. Mais son écoute apporte une sérénité quasi immédiate. Un concert-médicament en quelque sorte.

6. Sufjan Stevens à Paris, l'Olympia, 9 mai

Grand moment festif, de mélange des genres entre le folk dépouillée et une dance-music débridée avec débauche de danses, confettis et ballons. Avec son spectacle, Sufjan Stevens a trouvé la meilleure des thérapie anti-déprime, pour lui comme pour le public.

5. The Low Anthem à Paris, Café de la Danse, 18 mars

N'en déplaise aux critiques, le dernier disque (Smart Flesh), est exceptionnel. Entendre les chansons "Burn" ou "Matter Of time", murmurées comme un dernier souffle de vie, me sidère.

4. Godspeed You! Back Emperor à Paris, la Grande Halle de La Villette, 14 janvier

Godspeed dans un hangar à caravanes, il valait mieux être devant! Pour pouvoir apprécier le jeu subtil, comme une conversation à batons rompus, entre les musiciens, regroupés en cercle sur la scène dans une ambiance scotopique. Très proches des versions studio, mais avec quelques variations, ces morceaux sont des classiques - qui seront sans doute repris par d'autres générations dans quelques dizaines d'années.

3. Gang Gang Dance à Paris, la Flèche d'Or, le 24 novembre

Des bonnes ondes, ils y en avait dans tous les sens ce soir là à la Flèche d'Or.
Le chant très bollywoodien de Liz Bougatsos se pose à merveille sur les rythmes electro qui s'emboitent comme des poupées russes.

2. Band Of Holy Joy à Paris, le Petit Bain, le 2 novembre

Ils avaient fait la une des magazines musicaux anglais dans les années 1987-1990, étaient recherchés dans les festivals des Inrocks de cette époque préhistorique. Leurs disques sont parmi ceux qui m'ont le plus touché (Manic, Magic, Majestic ou When Stars Come Out To Play). Mais les lp sont aujourd'hui introuvables, même d'occasion. Le groupe est tombé dans un oubli aussi total que surréaliste. Un peu comme dans un monde ou Jonnhy Hallyday n'existerait pas, remplacé par l'anonyme Jean Philippe).
Leur dernier disque "How To Kill A Butterfly" est pourtant très bon, à la dimension poétique puissante.
Un public clairsemé ce soir là lors d'un concert inoubliable, Jonhy Brown demandant à tout le monde de s'allonger pour regarder les étoiles.
-Et les étoiles, on les a vues!

1. Animal Collective à Barcelone, Primavera Sound Festival, 28 mai

Rien de plus incongru qu'un concert d'Animal Collective pour un festival avec essentiellement des nouveaux morceaux. Ce groupe se moque de plaire ou pas et il est loin de faire l'unanimité. Mais leur prestation exigente, pointue, sensible, pendant 1 heure et demie, avec les quatre membres originaux à nouveau réunis, n'a été que du plaisir.

Fotos Archiv by Oliver Peel. Sufjan Stevens: Christoph



0 Kommentare :

 

Konzerttagebuch © 2010

Blogger Templates by Splashy Templates