Montag, 26. Oktober 2009

Sonic Youth, Paris, 25.10.09


Konzert: Sonic Youth

Ort: Le Palais des Congrès, Paris
Datum: 25.10.2009
Zuschauer: etwa 3.500
Konzertdauer: gut 100 Minuten



Chronique en français en bas!



Wenn Du das Gefühl hast, von Kim Gordon einen Tritt mit dem spitzen Schuh in die Arschritze bekommen zu haben und die Grenzen zwischen Schmerz und Lust verschwommen sind, dann weißt Du, daß Du bei Sonic Youth warst...

Setlist Sonic Youth, Palais de Congrès, Paris:

01: No way
02: Sacred Trickster
03: Calming The Snake
04: Walkin(g) Blue
05: Stereo Sanctity
06: Anti Orgasm
07: Poison Arrow
08: Antenna
09: Leaky Lifeboat
10: Silver Rocket
11: Malibu Gas Station
12: What We Know
13: Massage The History

14: Tom Violence
15: 'Cross The Breeze

16: Shadow Of A Doubt
17: Death Valley '69

Pour nos lecteurs français:

Un bon concert des Sonic Youth, très solide. Mais est-ce que c'était la pure folie, l'extase? Pas vraiment. Pas forcément la faute du groupe culte, qui ne montre toujours pas beaucoup de signes de fatigue. Le fait que le concert provoquait pas des réactions euphorique du côte de public était en grande partie du à la salle beaucoup trop stéril et constitué de 3700 places assises. Pas des conditions idéales pour un concert de rock donc, mais déjà après le premier morceaux pas mal des gens quittaient leur places trop comfortables pour se placer devant la scène. De près on a pu constater que les jambes de Kim Gordon étaient toujours impéccables et qu'elle bouge toujours super bien pour ses 56 ans! On l'avait déja vu plus dynamique, mais son état physique force toujours l'admiration. Comme d'habitude elle ne parlait quasiment pas entre les morceaux, mais Thurston Morre, éternal adoslescent, a adressé de temps en temps la parole en public. Dans une scène il parlait de conférence de presse via leurs iphones. Marrant! Les trois autres mecs assuraient eux aussi, la machine Sonic Youth est donc toujours bien rodée.

Côté morceaux ils ont joué la quasi totalité du très bon dernier album The Eternal, mais aussi des classiques de Daydream Nation comme l'incroyable Silver Rocket ou Cross The Breeze en rappel. Mon favori personel était le sensuel Shadow Of A Doubt de L'album Evol qui montait lentement en puissance avant de complétement exploser à la fin. "Kiss me, Kiss me" murmurait Kim et je l'aurais fait si j'avais eu l'occasion...

Beaucoup plus de photos de Sonic Youth ici



2 Kommentare :

E. hat gesagt…

ein einmaliges erlebnis, oder? habe sie leider nicht gesehen, bin aber ein ausgewiesen beflissener konzertberichteleser (wenn sie in meiner sprache formuliert sind...).

oliver r. hat gesagt…

Einmaliges Erlebnis, na klar! Obwohl ich Sonic Youth jetzt schon viermal gesehen habe.

Bericht in deiner Sprache kommt noch...

 

Konzerttagebuch © 2010

Blogger Templates by Splashy Templates