Samstag, 17. Juli 2010

The Strange Boys & Yussuf Jerusalem, Paris, 16.07.10


Konzert: The Strange Boys & Yussuf Jerusalem

Ort: Le Nouveau Casino,Paris

Datum: 16.07.10

Zuschauer: angesichts der Hitze recht viele

Konzertdauer: Yussuf Jerusalem ungefähr 30 Minuten, The Strange Boys 55 Minuten



Pour sa deuxième édition, le Festival Colors investit le joli Nouveau Casino à Oberkampf. Entre le 1er juillet et le 9 septembre se produiront des artistes indé les plus variés. Il y en aura pour tous les goûts (entre pop électronique avec Au Revor Simone, pop suédoise par Jens Leman ou rock garage des Vivian Girls) et assure ainsi une animation pendant tout l'été.

Ce soir au programme deux groupes, Yussuf Jerusalem et The Strange Boys:

Yussuf Jersualem: Non ce n'est pas un fils caché de Cat Stevens alias Jusuf Islam, mais un jeune homme de 25 ans nommé Benjamin Daures, déjà aperçu lors du festival Villette Sonique. Avec deux acolytes, il présente un rock garage psychédélique et fougueux, qui avec chaque concert devient un peu plus connu en France. Sa prestation, baignée d'une lueur bleue, ne m'a pas laissée une très forte impression, mais stylistiquement les morceaux de son premier album A Heart Full Of Sorrow correspondaient bien à la tête d'affiche de ce soir:

The Strange Boys: Ils s'appellent "les garçons étranges", mais bizarrement il y a une fille au centre de l'intérêt et de la scène. Jenna Thornhill-DeWitt chante et joue du saxophone au sein du quintette* américain, qui ne se produit pas pour la première fois à Paris. Juste avant le début de concert je viens d'apprendre par le crêpier breton mélomane Erwan ... (celui qui organise les West Country Night Sessions dans sa crêperie à Saint Ambroise, mais récemment aussi au Nouveau Casino) que The Strange Boys avaient déjà joué à la petite Mécanique Ondulatoire, salle spécialisée dans l'organisation de concerts rétro, garage, blues et pop-sixties. Tous ces ingrédients se retrouvent aussi dans la musique de ce groupe atypique et...oui, étrange! Spéciale surtout la voix du chanteur/guitariste Ryan Sombol qui sonne un peu comme un jeune Bob Dylan. Voix rauque, harmonica sur le cou et entonant ses textes comme s'il buvait du whiskey toute la journée. Un drôle de type, qui me rappelle aussi le chanteur de The War On Drugs, mais évoque également les leaders des The Two Gallants ou de The Black Lips. Tous des jeunes qui ont sûrement fouillé dans la collection de vinyles de leurs parents et y ont trouvés des chef-d'oeuvres de Bob Dylan, mais aussi de Van Morrisson, de Woody Guthrie de The Doors et de The Velvet Underground. Logiquement, leur son sonne rétro à fond avec des touches parfois, psychédéliques, parfois bluesy ou garage. Cette mixture semblait plaire aux parisiens, vu que très vite un paquet de gens se mirent à danser comme des fous. Le groupe se dit toucher par l'accueil et explique que ça représente beaucoup pour eux de jouer à Paris ("we came a long way, it really means a lot to play here for you tonight"). Le plaisir était réciproque et il y avait une bonne ambiance tout au long de ce concert dans lequel on trouvait des morceaux des deux albums The Strange Boys And Girls Club et Be Brave, même si par moment il semblait un petit peu s'essouffler. Mais somme toute, ce fut quand même une bien belle soirée, très bien organisé par Super Mon Amour!

* en fait ils sont six, mais ce soir il y avait définitivement que 5 membres.

Liens:

- Interview avec Benjamin Daures alias Yussuf Jerusalem sur Pop News, click!
- Des très belles photos de Robert Gil de The Strange Boys, click!
- Mes autres photos de The Strange Boys, click!



0 Kommentare :

 

Konzerttagebuch © 2010

Blogger Templates by Splashy Templates