Samstag, 13. Oktober 2012

Tu Fawning & Mice Parade & Islands, Paris, 08.10.12



Konzert/Concert: Tu Fawning & Mice Parade & Islands
Ort/Lieu: Café de la Danse, Paris
Datum/Date: 04.10.12
Zuschauer/spectateurs: environ 250



Très beau programme ce soir au Café de la Danse! Tu Fawning, Mice Parade et Islands, trois groupes nordaméricains, mais chacun avec un style bien différent de l'autre.

Tu Fawning commencent pile à l'heure, c'est à dire 19 h 30. C'est très tôt pour un concert mais c'était bien annoncé dans les réseaux. Je ne rate donc rien et tant mieux. Le groupe emmené par la sensuelle Corinna Repp et le dynamique (ou plutôt hyperactif?) Joe Haege, couple dans la vie comme dans la musique, jouent un rock indé très tendu, sombre et menaçant avec un côté sensuel et très classe. Ils y vont à fond, propulsés par une batterie surpuissante, jouée par elle ou par lui. 


  

J'ai également adoré la belle brune au violon et synthé. Elle s'appelle Liza Rietz et brille par son élégance et son look très 18ième siècle. Le quatrième musicien est plutôt discret, joue du trombone et des percussions, dont des cow bells.
On les sent un peu énervés par le fait de jouer si tôt et d'avoir seulement 30 minutes disponibles. Avec un sous-entendu cynique Hage dit à ce propos: "Thanks for coming early.You didn't have to. You could have still sleeping, or eating, or drinking... avant  que Corinna rajoute d'une manière très sèche: "or having sex."...

Mais le quatuor utilise de meilleure façon leur demi-heure et distille des morceaux fantastiques comme l'immense Wager ou le glacial et très cold wave Anchor, qui est non sans rappeler Zola Jesus ou Austra. Mais ce n'est pas vraiment une chanson typique du style de Tu Fawning, qui est d'habitude plus bluesy et brut, quoique difficilement classifiable en fait.

Le groupe de Portland, qui connait un joli succès en Allemagne (mais pas encore en France) termine le concert par un survolté I Know You Now.




Je viens de parler d'un style musical atypique et cela est le cas aussi pour le groupe suivant,  Mice Parade de New York. Il y a du shoegaze, du flamenco et du rock indé dans le son de ce faux groupe, qui est principalement le projet du prolifique Adam Pierce (son nom est l'anagramme du groupe). Avec 8 albums studios et un album live intitulé England vs. France à leur compteur, Mice Parade est loin d'être un nouveau projet, mais ce soir c'est spécial et inédit, parce qu'ils jouent en trio acoustique avec Adam (voix, guitare, percussion), Dan Lippel (guitare flamenco) et Silla (voix, ukulélé) qui brille aussi dans l'excellent groupe islandais Mum. Normalement Pierce s'entoure de nombreux musiciens pour interpréter les sublimes morceaux de ses albums. La formule à trois était à la base seulement une solution d'urgence en cas de panne de van!  Mais finalement cela sonne aussi très très bien à trois. Silla dispose d'une voix très éthérée et divinement belle, Adam d'une plutot tendre et inoffensive tandis que Dan avec sa formation classique est le virtuose à la guitare, qui donne la petite touche espagnole! Comme cela chacun apporte son propre univers (Adam le mec ultra cool, style sunny boy, Silla la fille naturelle mais mystérieuse et Dan, le premier de la classe, super bosseur) et le mélange est passionnant!



Mice Parade jouent des chansons très intenses et émouvantes et sont accompagnés par l'ex-Top Model, comédienne et chanteuse Sibyl Buck (Champions Of Sound, Joseph Arthur & The Lonely Astronauts) pendant un titre.

Le temps de Mice Parade est aussi assez limité et ne dépasse pas non plus les 30-35 minutes.


Dommage parce qu'on accorde aux canadiens Islands le plus de temps et ce n'est pourtant pas le meilleur groupe ce soir. Leur set commence super mou, mais devient heureusement plus dynamique et péchu vers la fin. Je regrette l'absence des violons qui étaient présents à la Maroquinerie lors d'un concert mémorable. La prestation de ce soir est seulement ok, mais pas vraiment euphorisante, malgré quelques chouettes morceaux.

En tout une soirée sympa, qui n'était pas tout à fait à la hauteur de mes attentes à cause des sets trop courts de Tu Fawning et de Mice Parade.



0 Kommentare :

 

Konzerttagebuch © 2010

Blogger Templates by Splashy Templates